top of page
Rechercher

Mes cinq peintres préférés

Il serait bien difficile de lister tous les peintres célèbres qui m'ont influencé. J'en adore et j'en admire tellement. Si je devais en nommer cinq, je crois que je citerai Johannes Vermeer, Edgar Degas, Henri de Toulouse Lautrec, Salvador Dali et René Magritte car je sais assez précisément ce qu'ils m'ont apporté.

Johannes Vermeer est un peintre hollandais né en 1632 à Delft et mort dans cette même ville en 1675. Il est le génie de la lumière, du clair obscur et des ombres portées. Même s'il n'a pas laissé beaucoup d'œuvres connues (à peine une soixantaine je crois), Vermeer n'en est pas moins un portraitiste de grand talent qui a su faire rentrer la lumière dans les sombres maisons hollandaises du XVIIe siècle. Les personnages de Vermeer sont sublimés par leur environnement d'ombre et de lumière. On n'imagine pas la difficulté de faire cela en peinture. Connu pour "la jeune fille à la boucle d'oreille perle", pourtant si parfaite, je lui préfère encore plus le portrait de profil de "l'astronome", énigmatique devant son globe et sa fenêtre.


La période des impressionnistes m'a toujours marqué car ils n'ont pas cherché à reproduire la réalité par une peinture pompeuse ou académique. Les peintres de cette période que j'adore sont nombreux. J'aime leur façon de peindre si parfaite et si imparfaite à la fois qui donne l'impression qu'elle est facile à produire (et pourtant si difficile à réaliser). De tous, j'ai une préférence marquée pour Edgar Degas qui pouvait passer des heures à peaufiner un détail important à ses yeux, sans pour autant finir le reste de sa toile. Edgar Degas semble être le peintre de l'instant ou de l'instantané, un peu comme une photo volée. Edgar Degas est un peintre français né en 1834 et mort en 1917. Il est connu pour ses petites danseuses à l'opéra et ses courses de chevaux. Il est aussi un merveilleux sculpteur et même on le sait moins un photographe. Avant tout j'aime la grande sensibilité de ses portraits à l'huile ou au pastel. Mon tableau préféré est "L'absinthe" où l'on découvre en un regard, toute l'histoire d'une femme désespérée devant un verre dans un bar parisien. Son voisin presque caricatural semble vivre dans un monde parallèle.


Un autre peintre fameux de cette époque est Henri de Toulouse Lautrec qui fit à la fois des toiles et des affiches (connu pour ses affiches, il n'en réalisa pourtant que 31). Henri de Toulouse Lautrec est un peintre français né en 1864 et mort en 1901. Il est le portraitiste des femmes (souvent de petite vertu). J'adore voir la Goulue et Valentin le Désossé se déhancher sur le parquet du Moulin Rouge peints sur "la danse au Moulin Rouge". Ses dessins sont plus méconnus mais bien plus nombreux et tout aussi merveilleux. Toulouse Lautrec sait peindre l'essentiel en quelques traits seulement comme savent le faire les grands affichistes toujours à la limite de la peinture et de la caricature. J'admire tous les peintres qui comme lui savent aller à l'essentiel, d'un geste ou d'un coup de pinceau à la manière de la calligraphie chinoise.


J'aime beaucoup Salvador Dali non seulement pour la folie permanente de son histoire torturée mais aussi pour sa technique de peinture extrêmement exigeante. Salvador Dali est un peintre espagnol né en 1904 et mort en 1989. Il est un des plus grands représentants du surréalisme, peintre de ses fantasmes et de ses angoisses. Il était lui aussi un grand admirateur de Vermeer. J'adore les effets d'optique qu'il a su créer sur certaines de ses toiles comme "Impression Voltaire" où l'on voit apparaître le portrait de Voltaire dans une foule de personnages. J'aime sa capacité à s'approprier toute l'histoire de l'art et à la reformuler à sa manière. J'aime sa capacité à transformer les objets comme ses montres qui coulent en défiant le temps. Chaque tableau de Dali est une grande leçon d'humilité pour tous les peintres exigeants. Il y a toujours à apprendre dans ses tableaux à la fois sur sa technique et sur sa sensibilité. Il faut visiter son musée en Floride où une grande partie de son œuvre est exposée.


René Magritte à qui je rends hommage par mon œuvre de 2015 présentée dans cet article (hommage au tableau "le fils de l'homme") est aussi un très grand technicien qui a su utiliser sa technique au service de la créativité. Magritte est aussi un surréaliste, peintre belge né 1898 et mort en 1967. Pour lui la peinture n'est pas le pâle reflet de la réalité. Il aime y ajouter de l'invisible issu de la pensée. Magritte nous fait sans cesse réfléchir au sens de l'art, ne manquant pas de nous embarquer dans son univers poétique et loufoque. Une toile de Magritte est un voyage mais un voyage de la pensée. Au contraire de la peinture de Dali centrée sur lui-même, la peinture de Magritte est une peinture du partage avec ceux qui veulent partager son univers et son envie d'explorer. Ainsi la peinture est à la fois un travail sur soi mais aussi une ouverture aux autres.


Je vous invite à découvrir ou redécouvrir ces peintres en particulier les cinq tableaux que j'ai cités. Bien sur, cinq peintres est une liste trop courte et je ne manquerai pas de revenir à d'autres coups de cœur dans une futur article.


90 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Komentar


bottom of page